Artistes‎ > ‎

ALAUX Bernard

Exposition personnelle : juin 2005

Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art   Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art   Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art   Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art   Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art   Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art  Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art   Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art

Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art    Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art    Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art    Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art    Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art    Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art    Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art    Bernard Alaux, artiste peintre, galerie art



Bernard ALAUX , Artiste peintre, Carcassonne, France

" Seuls comptent les formes, les couleurs et le plaisir jubilatoire de les assembler… L'émotion véhiculée par une œuvre d'art est transmise non par un processus logique mais par un processus analogique. C'est pourquoi je cours, comme bien d'autres, après ce petit truc magique qu'un concept n'arrivera jamais à cerner. Je m'éclate, pour l'instant, en me dépatouillant dans un formalisme baroque. Quant au sens, si vous en voulez à vous de le créer, après tout c’est le regardeur qui fait le tableau, comme disait Marcel."

Aujourd'hui, retraité de l'enseignement (PEGC - mathématiques à Carcassonne, Bernard ALAUX et peintre actif, il a fait plusieurs expositions par an depuis plus de trente ans.

Sa démarche :

"Pendant longtemps, j'ai pratiqué une peinture formaliste avec pour principal souci la recherche du rythme, ce qui m'a amené à utiliser des formes à l'aspect brillant un peu comme des copeaux qui au fil du temps sont devenues mon outil de travail.

Actuellement je travaille sur une figuration synthétique, souvent à la limite de l'abstrait.

Des matériaux divers ont peu à peu envahi mes peintures à la manière de la pollution qui s'étend progressivement sur la planète. Ces résidus de la société de consommation, mélangés à la couleur donnent une structure, une matière qui accroche la lumière, l'utopie de leur redonner une vie et le plaisir sensuel de faire vibrer la pâte sont pour moi profondément jubilatoires.

Mes thèmes sont très variés, de l'abstrait aux préoccupations graves ou futiles d'un homme d'aujourd'hui perméable à l'intox des médias.

Je travaille sur grands formats, les supports sont des toiles ou des panneaux de bois (quand j'accroche des objets lourds)."