Artistes‎ > ‎

BESSAT Didier

L'art abstrait - octobre 2012

 
    
    
    
                


Didier BESSAT, peintre, France

A propos de ma peinture

Existe-t-il un ailleurs à découvrir au-delà du carré noir ou de la toile blanche? La peinture a-t-elle encore un avenir? Est-il pertinent de peindre à l'heure de la vidéo et de la révolution numérique? Peut-on se démarquer des logiciels d'imagerie, dont les imprimantes 3D produisent des toiles pourvues de matière picturale? Questions auxquelles ne peut se soustraire le peintre contemporain, comme il y a un siècle se posaient des questions semblables avec l'apparition de la photographie. Le débat dure depuis longtemps, il n'est pas clos.

Parallèlement, notre société technologique met à disposition du peintre une profusion de nouveaux matériaux, de nouveaux outils qui l'amènent à reconsidérer les anciens savoirs, à faire évoluer le concept pictural.
La révolution technique a toujours pour corollaire la production d'oeuvres différentes. La peinture existe depuis l'aube de l'humanité, et tant que cette humanité durera, il y aura des peintres pour en témoigner.

Ma peinture se construit sur ce constat et utilise les matériaux d'aujourd'hui:
- supports nouveaux (matières plastiques, papier aluminium marouflé,...),
- solvants et outils détournés pour graver,
- reconsidération du tableau: à l'opposé du groupe support/surface, la toile est supprimée et le chassis réapparait et est utilisé comme cadre...

Pour ce qui concerne l'aspect formel de ma peinture, il se nourrit inévitablement des maîtres, anciens et modernes, sans lesquels rien ne serait possible. Toutefois, je dois beaucoup à plusieurs mouvements, qui m'inspirent au gré de mon travail: l'expressionnisme, le futurisme, l'art brut et le non-figuratif. "Cocktail étonnant" diront certains, mais j'assume, car pour moi, il n'y a qu'une seule aventure artistique qui vaille, celle d'une forme d'expression qui nous est propre, libre de toute contrainte culturelle ou de tendance.

Ma peinture, c'est un peu du jazz manouche, les couleurs sont accordées du regard, la ligne se crée au rythme libre de la main, l'imaginaire se construit de l'instant présent, de la mémoire et de l'inconscient. Une improvisation de guitare autour du feu des couleurs...