ALFARO SIQUEIROS David



ALFARO SIQUEIROS, David né le 29 décembre 1896, à Santa Rosalía de Camargo (Mexique) et mort le 6 janvier 1974 à Cuernanavaca (Mexique).

Peintre


 
 
 
 Autoportrait  La Nouvelle Démocratie
 Les soldats de Zapata



BIOGRAPHIE

Avec Diego Rivera et José Clemente Orozco, David Alfaro Siqueiros  est le fer de lance de mouvement mexicain du muralisme. Comme eux, il décrit les problèmes et souffrances de son peuple. Au travers de ses fresques, il cherche à établir une identité nationale après la Révolution Mexicaine de 1910. Siqueiros est cependant le plus radical du trio. Marxiste déclaré, il prône l’idée d’  « art collectif » qui se doit de former le prolétariat. Siqueiros utilise rarement le chevalet, le jugeant « bourgeois », et préfère les peintures laquées industrielles appliquées au pistolet. 
La tradition des Indiens du Mexique, des voyages à Paris, où il découvre le cubisme, et en Italie, les fresques de la Renaissance, influencent l’œuvre de Siqueiros. Il représente des paysans et des travailleurs luttant contre les invasions, les régimes totalitaires et les oppresseurs capitalistes. Ses convictions politiques l’obligent à s’exiler en 1932 et 1940 ; la seconde fois après avoir pris part à une tentative d’assassinat contre Léon Trotski. Il en profite pour aller aux Etats-Unis où il réalise des commandes de fresques. Néanmoins, ses aspirations révolutionnaires restent inchangées et, en 1960, il est incarcéré pendant trois ans dans une prison américaine pour incitation à l’émeute. À son retour à Mexico, il accomplit sa dernière et plus grande œuvre, l’épique Marche de l’humanité  (1965-1971), au Polyforum Cultural Siqueiros. Le fresque est l’aboutissement de son rêve d’un art collectif, porté à une échelle monumentale – elle dépeint l’histoire de l’humanité en décorant l’extérieur et l’intérieur du bâtiment. Plus grande que le plafond de la Chapelle Sixtine, cette œuvre fut surnommée la « Chapelle Siqueiros »

Vidéo YouTube : David ALFARO SIQUEIROS

Comments